Bullet journal ou comment associer organisation & créativité !




L’organisation et la créativité ça résume bien ce que j’aime et ce qui anime Déesse Maison avec l’organisation d’intérieur et de planning de famille ainsi que les ateliers créatifs.


Bullet Journal - Qu’est-ce que c’est ce mot anglophone encore ?


Le bullet journal ou aussi appelé BUJO nous vient des Etats-Unis, et oui ça se passe par là. Cette méthode a été inventée par Ryder Carroll.

Bullet veut dire Puce.


Il s’agit de reprendre sur un journal ou carnet à personnaliser, vos taches et vos rendez-vous. Il est adaptable en fonction de vos besoins et aussi il permet de laisser libre cours à votre créativité.

Le Bullet Journal est un outil d'organisation où chaque mois vous aller commencer vos nouvelles pages de manière créative ou non et aussi de laisser place pour une partie développement personnel par exemple. C'est donc bien plus et bien différent d'un agenda, c'est surtout un outil d'organisation propre à chacun(e) suivant sa vie de famille, son travail, ses loisirs et projets...


J’avais commencé mon bujo pendant plus d’un an en 2018 puis j’ai laissé tomber pour y revenir aujourd’hui en ce joli mois d’Octobre.

J’ai suivi fin septembre la semaine des « Rencontres Bullet » organisée par Audrey de Créa bujo.

Je vais tenter de vous résumer les capsules visionnées cette semaine-là et mon expérience de jeune bujoteuse pour que vous aussi vous puissiez vous lancer dans cette aventure. J’en profite pour vous glisser quelques astuces gestion du temps (qu'on retrouve aussi dans mes ateliers home management).


L’avantage du Bullet journal on le commence quand on veut, pas besoin de commencer l’année scolaire en septembre ou l’année civile en janvier.


Voici étape par étape mes conseils pour débuter votre Bullet Journal.


Choisissez un beau CARNET de format A5, je le préfère à spirale pour avoir plus facile pour écrire et dessiner dedans. Il existe des carnets spécial «Bullet Journal» avec à la place des lignes ou du quadrillage des petits points qui laissent libre cours à votre créativité pour former des cadres, des bannières, des dessins, de la calligraphie…


Attention au grammage des feuilles, plus c’est léger plus vous verrez à travers votre feutre.



PAGES :

1 page = 1 besoin (ne pas mélanger)


Les pages nécessaires sont l’INDEX qui vous permettra de retrouver le mois ou les collections à la page associée.


Prévoyez aussi une page avec des PUCES. Ce sont des symboles types ou qui vous sont propres pour notifier une tâche, un rendez-vous, une note, un anniversaire…

Vous devez aussi prévoir des pages TEMPS, ce sont les pages de base du Bullet Journal celles que vous allez retrouver dans le jargon :

  • daily log,

  • weekly log - facultatif car non essentiel, c'est laissé à l'appréciation de chacun(e),

  • monthly log,

  • future log.

En définition ce sont les pages qui reprennent les jours, les semaines, les mois ou vos projets importants à mener sur l’année.


Il y a aussi les pages COLLECTIONS à suivre où vous trouverez sous forme de liste (libre cours à votre imagination) :

  • livres à lire,

  • restaurant à tester,

  • idées cadeaux,

  • recettes,

  • travaux,

  • j'ai prêté à,

  • préparation fêtes…


Alors c’est pas si compliqué ?

Le tout est de se lancer et de lâcher prise.

Ah oui important aussi vous ferez pas un an avec un carnet, vous aurez peut-être des ratures et bavures et c’est pas grave on est là pour s’améliorer.

Faites mois par mois, semaine par semaine. Pas à pas pour évoluer dans votre carnet.


Ne remplissez pas votre bullet avec tous les mois de l’année, vous allez le regretter (pas de place assez). De plus l’outil sera amélioré de semaines en semaines et évoluera avec vous suivant votre organisation.

Au début on veut faire joli, s’inspirer de Pinterest…n’oubliez pas que le but premier de ce carnet est de vous organiser et vous vider la tête.



On va donc entamer le chapitre TEMPS ci-dessous :

Quand vous commencez un nouveau mois, créez-vous une page MOIS

puis reprenez le monthly log (planning du mois) et notez-y vos évènements, rdv, fête…

Vous pouvez aussi faire à côté ou derrière cela un BRAINDUMP = « vider son esprit »,

cela vous permettra d’alléger votre charge mentale.


Noircir le papier libère l’esprit.

Notez tout ce qui vous passe par la tête de chose à faire pour le mois.

Ensuite faites un tri, on déculpabilise car on ne saura pas tout faire.


Le mieux est de se baser sur la matrice d’Eisenhower.




L’idée c’est de trouver l’équilibre entre la famille, le travail, les loisirs, la maison…

Cela vous permet aussi d’anticiper – de choisir – d’organiser et d’optimiser au jour le jour.

Ceci afin d’éviter de gérer tout dans l’urgence et d’avoir plus temps, ce qui vous permettra d’être plus dans la spontanéité.

Le Bujo va vous permettre aussi de dire bye-bye à la procrastination (qui est source de stress).

Vos objectifs seront clairs et vous serez mieux organisé(e).

Vous pourrez bloquer des créneaux (TIME BLOCKING) pour AVANCER sur vos gros projets et être efficace. C’est aussi un bel outil de développement personnel.

Inscrivez aussi vos petites victoires (Kiff du jour) pour vous motiver.



Parlons un peu créativité maintenant !

Vous avez besoin de peu d’outil pour démarrer :

  • un stylo,

  • une latte.

Vous pouvez l’agrémenter avec :

  • du washi tape,

  • des feutres et crayons de couleurs,

  • du papier kraft,

  • des découpes dans des magazines

Voyez ci-dessous la photo, j’aime bien faire cela c’est un peu un moodboard – tableau de vision positive. Ici, le papier kraft est joli et en plus il cache le feutre visible de la page précédente dans mon bujo.


Dans la semaine des « Rencontres Bullet » j’y pu découvrir la fausse calligraphie et approfondir le sketchnoting (indirectement on en fait tous – on nomme cela des gribouillis sur une feuille lors d’une réunion).

Pour avoir un joli lettering dans votre carnet voici les astuces :

Ralentir quand vous écrivez.

Espace, être régulier entre les lettres

Jouer sur les majuscules, tout ceci doit rester un plaisir.


J'ai fait du scrapbooking pendant des années, j’utilise aussi dans mon bujo des tampons, des gabarits, pochoir…

Votre carnet est personnel, il doit vous ressembler, il va s’adapter à vos envies et votre vie de famille.

Ici, le mien n'avait pas de marque page. Je l'ai ajouté et fixant un joli ruban satiné blanc aux anneaux.



Vous pouvez utiliser un code couleur par enfants pour vous y retrouver plus facilement.


Au bout d’un mois d’utilisation vous pourrez déjà voir ce qui vous convient et ce qui fonctionne, l’idée est de l’améliorer continuellement.

N’oubliez pas parmi tout vos TO DO, de vous laisser des moments pour vous pour souffler.

Pour finir, mettez en place de bonnes habitudes pour réaliser votre bullet journal, cela vous permettra de faciliter le passage à l’action.

Ne me dites pas que vous n’avez pas le temps (alors venez à mon atelier home mangement pour en apprendre plus) car le temps que vous allez investir dans votre bujo vous le gagnerez en organisation.


Et n’oubliez pas pourquoi vous bujoter, être focus, avoir un objectif clair permet de tenir dans la durée. Si vous voulez gagner du temps, ne passer pas 3h à faire des pages créatives inspirées des réseaux sociaux, au final vous serez frustré(e).


L’action entraine la motivation. A vous de jouer ou de bujoter !


La clé pour réussir, c’est que cela doit être facile.


Pour aller plus loin - livres :


10 vues0 commentaire